Cas 12 : Emprise à distance

Ce cas particulier est très interressant à traiter car il permet de comprendre que même si une entité n’est pas directement présente ou ancrée sur sa victime, elle peut tout de même agir et rendre la vie d’un humain compliquée.

Nous avons rencontré M-B pour la première fois dans le cadre d’une simple lecture d’âme. À ce moment-là, rien de négatif ne rôdait autour d’elle et elle ne présentait aucun signe particulier de ce lien. Elle vit dans le 34 avec son époux et sa fille.

Cette lecture lui a fait prendre conscience de son Être, sa substance astrale. C’est à ce moment précis qu’elle a commencé a sentir des phénomènes au niveau de son 3ème œil. Comme un genre de pulsation d’après ses dires. Suite à ça, ses capacités alors très endormies en elle ont commencé à se réveiller. C’est là que par malheur, elle s’est faite remarquer par une entité dont la spécialité n’est pas de se contenter de s’ancrer pour se nourrir, mais de créer un lien mental. Les raisons sont simples : garder la victime « endormie » en bloquant le réveil de ses capacités, et lui provoquer des pensées parasites qui génèrent des émotions pouvant nourrir les êtres du bas astral.

Cela aurait pu durer longtemps si M-B n’avait pas été une personne pleine de ressources et qui écoute ses intuitions.

Elle nous a contactées et nous a expliqué ce qui lui arrivait. Maux de tête, impossible de méditer, des rêves agités et troublants, et enfin, alors qu’elle sortait de l’un de ces rêves, une voix forte qui l’invitait a nous appeler. Elle a donc écouté ce conseil et nous avons procédé a l’enquête aussi vite que possible.

J’ai découvert au cours de cette enquête que son 3ème œil était trop ouvert, et qu’il subissait des vagues d’énergie irrégulières. De plus, un lien d’énergie intrusif prenant source dans le 3ème œil et qui sortait à l’arrière de son crâne, se dirigeait vers un objet dans sa maison. Un objet plus haut que large et dont la forme me rappelait des ondes. J’ai compris que l’ancrage n’était pas sur elle, mais dans cet objet.

J’ai donc fait part de mes découvertes a M-B qui m’a confirmé ses douleurs, et demandé d’agir au mieux.

Le temps d’organiser avec mes guides, le protocole de dégagement s’est fait dans les heures suivantes. J’avais compris qu’il fallait agir sur l’objet en premier lieu. Nous nous sommes donc rendus, mes guides et moi, sur place. J’ai trouvé Marie non loin de l’objet, nous avons donc commencé par là. Accompagnée de mon binôme éthérique, j’ai envoyé des salves de Lumière sur celui-ci, et le lien s’est totalement dévoilé. Il ressemblait a une sorte de gros galet de couleur marron marbrés de coulures vertes qui pulsait à l’intérieur même du bois. J’ai donc amplifié mes attaques, puisque je pouvais le voir correctement et observer ses réactions. À chaque trait de Lumière, il grossissait, puis se réduisait. A un moment, une vapeur noirâtre s’en échappait tandis que le galet semblait se vider, en s’aplatissant comme un pneu crevé. Sous les conseils de mon binôme, j’ai donc envoyé une dernière salve, plus agressive encore, et le galet, après quelques secousses s’est consumé à la manière d’un tas de journaux en feu. Le lien, quand à lui, se consumait rapidement. Cette vision m’avait fait penser à une traînée de poudre en feu.

Assurée que la manœuvre avait bien réussi, je me suis occupée de Marie, mon attention directement tournée sur son 3ème œil. Après quelques minutes de soin, il a repris sa forme normale et les pulsations se sont drastiquement calmées. De même, j’ai refermé la blessure à l’arrière de son crâne et lui ai offert assez de Lumière pour qu’elle puisse guérir plus vite.

Une fois ceci terminé, laissant mes associés de l’ether terminer le travail, je suis revenue à moi et j’ai expliqué par message à Marie-Benedicte ce qui s’était passé. Je lui ai d’abord parlé de cet objet en luidecrivan, ce que j’avais vu. Aussitôt, elle m’a envoyé la photo d’un vase qui m’a immédiatement rappelé les formes que j’avais vues. Cette confirmation acquise, elle m’a également confirmé que durant mon soin, elle avait ressenti des nausées et un mal de tête. Le phénomène a diminué progressivement la semaine qui a suivi mon intervention.

En l’espace de trois semaines, ses maux de tête, ses rêves et ses troubles physiques se sont estompés, puis finalement arrêtés.

Aujourd’hui, elle peut tranquillement expérimenter et explorer ses capacités. Elle suit le protocole de protection à la lettre et ne souffre plus d’aucune intervention malsaine.

Voici l’avis qu’elle nous a laissé sur la page d’Enquête de Lumière :

« merci a Alicia et Anne. Drôle d’histoire je ne sais pas comment j’ai découvert leur site (aucun souvenir de recherche).
J’ai pris contact pour faire une lecture d’âme. Cette dernière faite par Alicia m’a beaucoup appris(Alicia explique clairement les choses). Quelques temps après nuits difficiles donc je reprend contact avec Alicia. On découvre qu’une entité est présente. c’est Anne qui s’est occupé de la déloger. Vous m’avez sauvée et je vous remercie du fond du cœur. Vous pouvez compter sur elles. elles sont au top et maîtrisent leur sujet. mille mercis. »

Anne Muller

#enquetedelumiere

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.