Welcome

Le pendule : attention aux excès

L’utilisation d’un pendule, nous l’avons déjà vu dans d’autres articles, permet de vastes champs d’exploration.

Tester le taux vibratoire d’un objet, d’une personne ou d’un lieu, voire même d’un organe précis, aider à l’harmonisation des chakras mais encore retrouver un objet perdu ou une direction. Il est aussi très utile lorsque l’on souhaite communiquer avec son guide ou son propre « Moi ». Néanmoins, il ne faut pas oublier que le pendule n’est qu’une béquille.

Il n’est là que pour confirmer ce que nos autres sens spirituels ont déjà perçu. Et c’est pour cela qu’une utilisation excessive n’est pas favorable tant dans le domaine de nos apprentissages à comprendre ce qu’on perçoit, que dans celui de la création d’une véritable dépendance.

Certaines personnes n’osent plus faire le moindre choix sans avoir consulté leur pendule. C’est en ceci une erreur que cette dépendance nous prive de l’évolution de nos sens, et de notre libre-pensée. Bien sûr il ne faut pas oublier non plus que l’utilisation d’un tel outil risque d’attirer des êtres qui pourraient profiter de notre naïveté et de notre trop grande confiance dans les réponses de notre pendule. Je pense notamment aux entités chasseuses qui, si les mesures de sécurité n’ont pas été correctement appliquées, sauteront sur l’occasion pour s’offrir un festin en plus d’avoir l’opportunité de se jouer de nous. ( Et dans ces situations, nous faisons prendre des risques a nous-mêmes, mais aussi à nos guides, qui, en tentant de s’interposer pourraient se retrouver dans une bataille qui n’aurait jamais eu lieu en temps normal.)

N’oublions pas que l’une des grandes causes de l’incarnation est d’expérimenter le libre-arbitre à travers la matière. De ce libre arbitre dépendent notre libre pensée et le déroulement du karma que nous façonnons de vie en vie dans le but d’évoluer. Dans tous les cas, même si nous entretenons de véritables relations amicales avec nos guides, ils ne sont en aucun cas autorisés a nous dire quoi faire. Ils peuvent nous présenter des pistes, nous mener vers des réflexions profondes, nous encourager a sortir de notre zone de confort, mais certainement pas nous dire si oui ou non cette maison à louer sera le meilleur choix par rapport a cette autre. Encore moins nous dire si on doit démissionner de notre emploi ou non. Et moins encore si nous allons rencontrer dans trois jours/semaines /ans la femme ou l’homme de notre vie. Ils ne nous donneront pas non plus la bonne combinaison du loto ! Ni eux, ni votre Moi supérieur. Ce n’est pas leur rôle.

Si leur assistance est très précieuse à chaque instant de notre vie, nous ne pouvons leur demander de sortir de leur rôle. Tout ce qui représente le décisionnel, la route à suivre, la façon dont nous choisissons de vivre, ce que nous voulons et ne voulons pas… tout ceci nous incombe.

Pour toutes ces raisons, utiliser un pendule a tort et à travers risque au mieux de nous faire perdre notre confiance en nous-même, au pire de nous attirer des ennuis.

Lorsqu’une décision vous travaille, que vous ne savez pas comment réagir face à une situation, que vous doutez ou encore que vous viviez dans la peur du lendemain, tournez vous vers votre intuition, certes, mais aussi votre raison. Nous sommes dotés d’un cerveau adapté pour ce monde, celui de la matière. Il est conçu pour évoluer dans notre environnement, et pour traiter les situations dont j’ai parlé plus haut, avec brio. Ne vous appuyez pas sur d’éventuelles réponses qu’un pendule pourrait vous offrir. Ce n’est pas le but de la communication avec les autres plans.

La communication sert à appréhender les autres plans, les comprendre, apprendre d’eux, et s’ouvrir à ces mondes pour développer sa propre psyché, et les capacités dont beaucoup de gens n’ont pas encore saisi la portée. A force d’insister, vous obtiendrez des réponses, peut-être. Mais posez vous la question : Qui à répondu ? Votre mental, votre Moi, votre guide ? Cette réponse doit-elle vraiment vous être servie sur un plateau au lieu de faire ce qui doit être fait, à savoir : vivre votre expérience avec les outils de matière qui vous ont été donnés ? ( votre pensée, votre logique, votre éducation, vos valeurs, votre sens du raisonnement…..)

Lorsqu’on se sent incapables de prendre une décision, ou de choisir une réponse adaptée dans une quelconque situation, le réflexe de prendre un pendule pour obtenir une solution est très tentante. Mais toutes les âmes des incarnés ont signé un contrat avant de venir expérimenter la matière. Ce contrat est simple. Grandir par la matière, explorer ses propres limites, s’émerveiller de la magie de la vie et d’en garder le plus de compréhensions possible. Et pour permettre aux incarnas de respecter ce contrat, il leur à été fait le grand cadeau du libre-arbitre. Il leur revient aujourd’hui de respecter ce contrat et de se servir de tout les outils de son être pour cheminer dans leurs multiples expériences, qu’elles soient difficiles ou aisées.

Pour finir, le pendule est une aide précieuse pour apprendre et comprendre les autres mondes, les lois de l’énergie et ses propres capacités. Mais il ne doit pas devenir le pilier central de notre vie. S’en servir pour des desseins nobles et sains est une bonne chose. S’en servir pour ne plus avoir a assumer ses décisions, c’est une porte grande ouverte vers l’aliénation et l’abandon de l’expérience d’une incarnation réussie.

Anne M.

enquetedelumiere.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *