Welcome

Cas 4 : Des signes sur les miroirs

L’appel au secours de Chris est une histoire qui mérite d’être racontée.

Un soir, il nous contacte par le biais d’En Quête de Lumière afin de nous faire part de sa situation très compliquée. Chris est clair-voyant. Mais sa vie difficile lui a attiré nombres de problèmes d’ordre ésotérique qu’il ne peut pas gérer. En réponse à mes questions, il nous explique qu’il ne dort plus, que des émotions d’une rare violence le submergent, qu’il voit des entités chez lui qui le traquent et lui parlent et qu’il lui arrive de sentir des odeurs qui ne devraient pas être là (souffre, excréments.) et de brutaux changements de température.Au cours de la conversation, nous apprenons qu’il a déjà fait intervenir une personne, un prêtre, mais il doute fort de l’efficacité de ses actes, car pour lui, les entités sont toujours là. Il en vient à parler d’un démon et ne sait plus comment se débarrasser de son influence.

Je décide d’enquêter et d’aller voir grâce à mon binôme angélique ce qu’il se passe au domicile de cet homme, à la lumière de tout ce qu’il vient de nous révéler.Dès son arrivée, l’ange fût agressé par un démon particulièrement belliqueux. Il s’agissait d’une créature qui, pour se donner plus de puissance, avait pris les traits d’un démon supérieur nommé Asmodée. Mais s’ils peuvent tromper la clair-voyance d’une personne, tromper un ange est une autre paire de manche. Sachant qu’il ne pourrait pas vraiment maintenir l’illusion, ce parasite attaqua sans préavis mon binôme à l’aide d’une arme composée d’une multitude de lames qu’il faisait tournoyer devant lui.

L’ange avec qui je travaille ne peut décider de son propre chef de la vie ou de la mort d’un démon. Il s’est contenté de se défendre, et a trouvé le moyen de coincer le démon dans un filet de Lumière. J’ai reçu à ce moment précis un message de sa part :« Ce démon grésille de mille lames à la gloire du mal. Je l’ai cablé. »Chose faite, l’enquête pouvait se faire de façon plus sereine. Durant tout ce temps, de mon côté, je restais aux aguets des images que je recevais, tout en lisant sur ma messagerie les commentaires que Chris m’écrivait.Tandis que je savais que l’ange s’occupait d’inspecter les lieux et le corps éthérique de Chris, ce dernier m’écrivait qu’il ressentait une présence autour de lui, et qu’il venait d’apercevoir une boule lumineuse lui tourner autour et qu’il trouvait cette sensation plutôt agréable. Il a rajouté qu’il avait l’impression qu’on le touchait. Bien sûr, je savais ce qui se passait, puisqu’il était important pour mon binôme de briser le lien énergétique (implant) entre Chris et le démon. Il travaillait donc à ce moment-là sur le plexus solaire de notre patient afin d’éliminer le lien.Avant de cesser l’enquête et de décider d’une action, je me suis informée du taux vibratoire de Chris et sa maison, quelques petits détails sur son environnement, la présence d’âmes emprisonnées et les portails installés.Plus tard, j’ai pu lui faire un rapport complet sur ce que j’ai pu récupérer en terme d’informations.

Mon binôme avait repéré dans l’environnement direct de Chris, un objet qu’il a nommé « lanterne », et m’a spécifié que ce domicile n’avait pas d’étage. Chris a donc pu vérifier que nous étions bien chez lui et m’a confirmé ces informations. Cette vérification m’a donc permis d’aller plus loin et de lui parler de tout ce que mon binôme et moi avons vu chez lui.Durant mon rapport, nous avons été interrompus, car Chris entendait du bruit « Comme des os qui craquent ».

La réponse de l’ange fût très équivoque : « Le démon se débat, mais les liens tiendront ».Voici les informations récoltées au cours de cette enquête : Taux vibratoire de la maison : 4000, du patient : 6000 / environ 15 âmes prisonnières / 1 portail à l’entrée de la maison / les guides se cachent ils ont peur.Puisque la créature était bloquée dans son filet, le temps nous était alors accordé avant de lancer une attaque efficace. Afin de ne pas risquer que le démon soit au courant de la date et l’heure de mon action, je garde cette information pour moi, mais j’insiste sur ce que Chris devrait faire à compter de cette minute. Sachant qu’il avait déjà mis des habitudes en place pour se protéger, nous refaisons le tour ensemble. Il brûlait déjà des neuvaines et des encens, et il nettoyait ses sols au sel, mais sans eau.

Je rajoute donc mes instructions : laver les sols au sel, mais dans l’eau, commander un Tétragrammaton en argent pour le porter 24h/24, utiliser un bol chantant pour maintenir le taux vibratoire, mettre chez lui des chants grégoriens (musique proche de la tessiture angélique qui sert à affaiblir le démon), prendre un bain de sel (400 gr pour un bain), et je lui donne une prière spécifique à répéter 3 fois, plusieurs fois par jour. En plus de ces indications, je prévois de lui envoyer dès le lendemain un encens de ma fabrication, bien plus efficace que les encens habituels (Confectionné sur les conseils de mon binôme angélique (Vous pouvez acheter mes encens sur : https://ellendhil.wixsite.com/anamelysia-encens).

La discussion s’arrête ici pour cette fois. A la voix de Chris, je sens qu’il se porte déjà mieux, et qu’il est plus détendu. En accord avec mes guides, le jour de l’action d’exorcisme est fixé deux jours plus tard, un dimanche.Le dimanche qui suivit fût donc le jour prévu pour dégager le démon de la vie de Chris. En état de concentration et d’ouverture aux mondes spirituels, j’appelle mon guide et binôme angélique, puis les Archanges à venir m’aider dans ma tâche. Je ne doute en aucune façon de la puissance des Archanges et de leur dévouement envers les Hommes. C’est pourquoi je me permets de leur demander leur assistance, sachant qu’ainsi, les choses iront vite et bien. De plus, la décision portant sur « quoi faire du Démon » sera prise sur le champ sans attendre une seconde de plus. Je leur demande de suivre mon binôme afin de nous rendre au domicile de Chris qui ne sait toujours pas que nous sommes sur le point de passer à l’action. Je demande aux dragons de venir avec nous afin de nous aider a nettoyer les lieux et de placer les énergies de guérison.Arrivés sur place, nous nous rendons compte que Chris n’est pas chez lui. Qu’importe, le démon est bien là, lui, puisque mon binôme avait rompu les liens énergétiques deux jours plus tôt. Le temps de comprendre ce qui lui arrivait, il fût empoigné avec force et jugé sans préavis sur ses méfaits par les Archanges eux-mêmes. Tandis que les uns s’occupaient de son cas, mon binôme et d’autres faisaient le tour de la maison afin de régler les autres problèmes.

Les portails… pas un mais cinq au final furent fermés avec soin, puis scellés par un sceau angélique. Quand aux âmes prisonnières, elles furent libérées avec douceur, avant que la Lumière ne les invite à la rejoindre. Les unes après les autres, elles s’enfoncèrent dans le portail lumineux, remplies de gratitude. Au beau milieu du sauvetage, les dragons volaient en cercle au dessus du domicile, dans tous les sens en crachant leur feu guérisseur dans les différents plans énergétiques. Les énergies négatives fondaient sous les assauts, tandis que d’autres, pures et lumineuses prenaient place dans le lieu désormais terrain conquis de la Lumière. L’un des Archanges attira mon attention sur des dessins étranges qui agissaient encore malgré tous nos efforts. Il me conseilla d’en parler à notre patient et de lui demander de les détruire.

De retour, j’envoie un message à Chris. Il confirme bien qu’il n’est pas chez lui, et me remercie de mes efforts. Je lui parle de ces dessins. Comprenant immédiatement de quoi je parle, il m’explique qu’il a dessiné ces formes et ces lettres sous l’influence du Démon, sur des miroirs, et qu’il va les détruire dès son retour chez lui.Quelques jours plus tard, Chris me remercie à nouveau. Il se sent beaucoup mieux, il dort, il se sent reposé, plus gai, plus léger. Les bruits continuent chez lui, mais il ne s’agit que des effets de la cicatrisation des brèches qui ont été creusé par le démon au cours de ses déplacements. D’ailleurs, quelques semaines plus tard, ces bruits ont complètement cessé.Le travail continue tout de même. Une fois épuré, un lieu doit être maintenu dans le quotidien pour éviter que d’autres entités ne viennent prendre la place vacante.

Anne MULLER

#enquetedelumiere.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *