Welcome

Le cas : J’avais FAIM !

J’ai été le deuxième cas de Anne a être dégagé d’un démon.

Vous me connaissez tous, je suis Alicia, la deuxième médium de En quête de Lumière. J’ai créé notamment tout ce que vous connaissez suite à mon histoire et la voici en détail.

Je suis née avec une maladie génétique auto-immune qui me donne de l’eczéma, de l’asthme et plein d’autres problèmes de santé. Ces problèmes de santé je les ai contractés volontairement pour payer mes dettes karmiques. Je suis donc en paix avec cela. (Mais le démon qui s’est accroché à moi au cours de ma vie à largement profité de cette situation et l’a empiré). De plus cela m’a permis de voir le monde autrement et de percevoir ce que peu le peuvent. Ceci m’a amené sur le chemin de l’éveil bien plus vite que beaucoup de personne que je croise au cours de mes guidances.

Lorsque j’étais enfant je percevais les mondes de l’invisible de toutes les manières que vous pouvez connaitre : clair audience, clair voyance, clair ressenti, etc…. Bien sûr personne ne voulait me croire. J’étais très seule à cause de la maladie qui faisait peur aux humains qui m’entouraient, aussi bien étant enfant qu’une fois adulte.

Une nuit, vers l’âge de 7 ans (à l’âge où l’on doit techniquement renfermer nos capacités ) j’ai attiré l’attention d’un démon. Ce démon été attiré par mon haut taux vibratoire et ma forte médiumnité. Cela représentait pour lui deux choses. La première, j’étais une proie facile et de haute qualité à dévorer d’un point de vue énergétique. La deuxième, j’étais une future guerrière de Lumière et ennemie, aussi fallait-il m’affaiblir, voir me détruire à mon insu.

Il s’est présenté à moi comme un ami, qui voulait me tendre la main afin que je ne sois plus seule. Malgré mon jeune âge, je ne fus pas dupe. Son aspect repoussant et son aura malfaisante était énorme. Il ressemblait à un crocodile noir longiligne et bipède. J’étais affaibli de part ma santé et de part ma solitude, aussi avec le temps a-t’il eu raison de moi. Il m’a posé divers implants, se nourrissants directement dans mes lignes d’énergies et les détruisant à petits feu. Je disais régulièrement à mes parents de laisser la lumière allumée car je savais qu’il détestait ça et qu’il y avait un monstre dont j’avais peur (mais ils ne m’ont jamais cru, alors j’ai arrêté d’en parler et j’ai subis en silence). De mes 7 ans à mon adolescence j’ai dormi avec une croix en bois toutes les nuits dans mon lit et j’ai prié tous les soirs jusqu’à m’endormir d’épuisement. Puis, voyant que mes prières n’étaient pas entendues, j’ai baissé les bras….

Bien sûr je ne voyais et entendais à l’époque uniquement tous les êtres mauvais : démons, entités, âmes errantes agressives, larves, etc…car mon taux vibratoire était très proche du seuil de la mort.

Sa présence exacerbait mon état de santé qui, avec le temps, ne faisait qu’empirer. (Parfois je n’avais plus une once de peau viable sur le corps , j’étais tout le temps hospitalisé, des maux inexplicables par la science ne faisaient que surgirent dans mon quotidien.) Je n’avais qu’une seule envie, mourir et être délivré de mon corps.

Régulièrement, les personnes qui ont vécu avec moi à travers le temps ont pu constater des phénomènes (lacérations profondes sur le corps, objets projetés contre le mur, risque d’électrocutions inexpliqués répétitifs, grognements, la nuit il me sortait du corps et m’entraînait vers les plans du bas astrale, etc). Seulement, tout le monde fermait les yeux sur la situation et je n’avais personne vers qui me tourner.

J’ai fait appel à nombres de praticiens holistiques en tout genre et tous étaientt soit des charlatans (ils m’ont pris parfois des sommes colossales), soit ils avaient bien peu de capacités pour s’attaquer à mon cas. Parfois certains me soulageaient durant l’espace de quelques heures, mais bien vite le démon remettait tout en place.

A l’âge adulte, c’est mon mari qui a commencé à prêter l’oreille à mes dires et à faire attention aux manifestations quand mon état de santé fut le plus précaire. J’avais alors 31 ans.

A cette époque, j’allais alors plus de 6 mois de l’année à l’hôpital pour des problèmes de peau. Je n’arrivais presque plus à respirer, j’étais paralysé de la moitié du corps, j’avais frôlé la mort plusieurs fois, j’avais fait une EMI, je faisais des paralysies nocturnes et je faisais du somnambulisme et même j’insultais mon époux la nuit avec une voix agressive et je ne m’en souvenais pas le lendemain. Le corps médical ne savait plus quoi faire pour m’aider…je n’avais alors plus qu’un seul souhait : « mourir », quel qu’en soit le prix je voulais que le calvaire s’arrête.

A l’époque nous avions 9 chats sphynx. 6 ont été tué de mort inexpliqué par la science (le démon se plaisait à tuer mes gardiens. Ils avaient tous moins de 3 ans).

– L’un est mort avec la carotide sectionné à l’intérieur du corps sans blessure apparente.

– Trois sont mort en diarrhée sanguinolente

– L’un a le cœur qui a éclaté

– L’un les reins ont lâché d’un cou

– Et en plus nous avons eu nombres de chaton mort née en un ans d’élevage

  • Nos chats présentés parfois des symptômes d’empoissonnement alors que leur seule nourriture sont des croquettes vétos. Il y avait nombres de conflits et de bagarre entre eux. Certains maigrissaient à vue d’œil et d’autres faisaient de la boulimie.

Nous connaissions Anne depuis quelques années pour d’autres raison. Nous participions tous les trois à des événements dans le milieu du jeu de rôle que nous coorganisions ensemble. Malgré mon état très précaire, en sortant d’une hospitalisation je décide avec mon mari d’aller quand même à la convention en puisant dans mes dernières forces. Je me rappelle avoir même dit à mon conjoint Raphael : « Au pire tu me ramènes et tu me jettes aux urgences ». Grâce à sa bienveillance et celle de Anne je me suis senti un peu mieux durant la convention et mon mari inquiet (qui était non croyant en toute forme de spiritualité et très cartésien) s’est mis à tout raconter à Anne. C’est là qu’elle nous a parlé de ses débuts de praticités et nous a proposé son aide. Si vous connaissez un peu Anne, elle n’a absolu pas peur des démons et a bien l’intention de ne laisser aucune personne sur Terre souffrir de leur présence, surtout si elle en a l’information. Nous lui avons donc fourni les informations sans trop y croire et avons attendu qu’elle nous recontacte…

Quelques jours après, Anne me recontacte via messager et m’explique ceci :

Il y a bien un démon chez toi, voilà à quoi il ressemble… (Elle me donne la description que je connais du démon et que volontairement je ne lui avais pas fournis. Ainsi elle gagne ma confiance et je l’écoute avec attention). Nous l’avons trouvé dans ta chambre sur lequel donne la salle de bain où il a fait son nid. Tu médites à cette endroit, il faut que tu arrêtes car ça ouvre ton chakra coronal et le démon se nourrit plus facilement de toi ainsi. C’est lui qui te pousse à méditer dans cette pièce, c’est son antre. Il faut que tu achètes un tetragrammaton, que tu mettes des chants grégoriens etc …(voir le protocole sur le groupe) afin de l’affaiblir. La première fois qu’on l’a trouvé, j’étais en voyage astrale avec mes guides et c’est parti en baston sévère, mais depuis j’ai essayé de lui remettre la main dessus pour régler son cas définitivement, seulement il se cache. Conclusion je vais venir chez toi, on va pousser l’enquête et je vais le débusquer.

Mon taux vibratoire était en dessous de 1000 sur l’échelle de bovis.Celui de la chambre était à 3000.

Celui de la maison à 9000.

Je vous ai fait un résumé de notre entretien, mais Anne en 5 minutes au téléphone m’a prouvé qu’elle avait de vraie capacité. J’ai donc acheté illico tout ce qu’elle m’avait demandé et mis en place les actions associés. Puis, nous avons attendu qu’elle vienne dans le week-end de la même semaine.

Anne arrive donc chez nous. Dès la porte d’entrée le démon se pointe et lui montre ouverte la porte, genre « dégage de là », en la traitant de « pute ». Anne ne se démonte pas et lui tient tête, elle lui répond à haute voix que pour l’instant il fait son malin mais que bientôt il va plus rigoler. Nous lui permettons de faire le tour de la maison pour se familiariser au lieu et nous entendons leurs échanges hauts en couleurs à maintes reprises.

Anne revient au salon et ouvre sur la table un gros sac dont elle en sort tout son matériel de « Ghostbuster », comme on aime à la taquiner. Nous nous regardons avec mon conjoint et nous sommes pris d’une irrésistible envie de fou rire car la scène fait très cliché de film d’horreur à petit budget. Et bien je peux vous dire qu’on a vite arrêter de rigoler…

Anne a sorti un pendule, une planche de communication et de quoi enregistrer en TCI (TransCommunication Instrumentale) les entités. Elle commence à leur expliquer à haute voix comment les outils fonctionnent et comment elle va procéder. Et elle commence à structurer les phases d’enregistrement :

Premier enregistrement : Anne demande aux anges qui l’accompagnent de tenir à distance le démon et d’amener tous les défunts bloqués dans la maison à se manifester sur l’audio. Elle leur demande de se compter et de chacun se présenter . Nous entendons sur l’audio les anges de Anne qui les aide à s’organiser puis un décompte commencer. En tout, 21 défunts se présentent à nous et disent d’un commun accord qu’ils sont enfermés dans le noir et torturer par le démon.

(Dans le lot se trouve la grand-mère de mon mari qui s’explique sur sa présence. Elle est restée à tort auprès de nous pour essayer de nous protéger lors de son trépas, seulement elle n’a pas les capacités de le faire en tant que défunt et se fait régulièrement blesser. Mon conjoint est sous le choc, lui qui ne croyait pas en tout ça et s’est prostré sur le canapé.)

Deuxième enregistrement : Convaincu que mon fils subissait des attaques la nuit (il s’infiltrait dans ses rêves et lui faisait cauchemarder ma mort, ce qui avait pour incidence des terreurs nocturnes) par l’entité, nous nous mettons en chemin vers sa chambre afin de discuter avec ses guides. Durant l’échange, les guides et gardiens du petit nous disent que le démon vient régulièrement et qu’il leur glisse entre les mains. Pendant que nous leur parlons le démon se fait alors un plaisir d’entrer dans la pièce. Sur l’audio nous entendons les échanges entre les anges de Anne et le démon qui leur répond en démonique. Bien sûr cela se fini sur une baston. (Au passage les guides nous donnent le nom du démon afin qu’on lui règle son compte.)

Troisième audio : Voici le moment que je redoutais le plus. Anne envoie ses anges chercher le démon qui, entre temps, se planquait dans ma voiture à l’extérieur. Ils le traînent et le contiennent derrière moi pour le faire parler. Anne lui demande ce qu’il fait là et voici ce que l’on entend.

ELLE M’APPARTIENT, J’AVAIS FAIM ! DÉGAGE SALLE PUT* !

(Le dernier mot reviendra plusieurs fois dans la conversation il faut croire que les démons ne sont pas de grands lettrés)

Nous insistons auprès des anges pour qu’ils lui refassent cracher son nom et être sûr de celui-ci pour la préparation du dégagement.

Quatrième audio : Anne ne se laisse pas démonter, elle monte à l’étage, poursuivit par le démon, et s’installe afin de faire passer dans la lumière tous les défunts bloqués et, par la même occasion, de lui retirer son vivier d’âmes. Durant l’enregistrement, nous entendons en direct les âmes être émues de voir enfin la lumière et les anges les placer en rang pour que ça se passe bien. Et surtout nous entendons nombres de remerciements associés à des « on vous aime», bien sûr ponctués par les insultes du démon visiblement pas content.

Nous retournons au salon et faisons un état des lieux :

– Le démon est bien là depuis l’âge de mes 7 ans, c’est mon guide (le seul à l’époque) qui nous raconte les faits, il se nourrit donc de moi et détruits mes lignes énergétiques. Il a créé une cage de lumière à défunts dont il se nourrit également et qu’il envoie régulièrement dans le bas astral. Il est relié à moi par un implant dans ma colonne vertébrale (ce qui explique mes paralysies) qui s’enroule pour remonter sur le côté gauche de mon corps, comme une ramification géante de racine noirâtre.

Anne s’attaque grâce à sa lumière à l’aide de ses mains sur l’implant et en arrache une bonne partie. Dans la minute qui suit je recommence à bouger mon bras gauche…

  • Dans la maison il y a 5 portails à fermer car le démon a déchiré les plans pour revenir plus facilement.
  • Anne me rattache un dragon et un ange afin que je sois mieux protégé (qui, je précise, attendaient surtout mon appel).
  • Mon mari se voit obligé de passer lui-même sa grand-mère qui refusait de le faire si ce n’était pas lui (et hop, comment devenir passeur d’âme en une journée et réacquérir ses capacités d’âme)
  • Nous mettons en place un protocole afin de plus affaiblir le démon et de remonter mon taux vibratoire ainsi que celui de la maison (surtout notre chambre) en attendant qu’elle vienne avec du renfort et le matériel pour s’occuper du démon.

Cela a prit deux semaines avant que Anne revienne, durant lesquels nous nous sommes acharnés sur lui avec tous les outils que Anne m’avait appris et donnés. Ce qui n’a pas plu au démon, qui a fait exploser dans la semaine ma baignoire remplie d’eau pendant que je me séchais les cheveux (merci à mes guides de m’avoir demandé de sortir à ce moment-là).

Quand Anne revient, elle n’est pas seule. Ses deux grandes filles l’accompagnent. Elle m’explique comment on va procéder pour renvoyer la créature d’où elle vient.

Nous nous installons donc dans l’antre du démon (la salle de bain donc), avec le rituel de conjuration angélique à psalmodier. Anne me dit alors « tu es aussi un guerrier de la lumière, donc le premier dégagement que tu vas faire c’est le tiens.» (Je vous avoue alors qu’une rage folle m’a animé. Moi qui avait eu peur du démon durant de nombreuses années je n’avais qu’une envie, c’était de le dégommer.) Nous nous installons donc en cercle est convoquons le démon à se présenter au milieu du piège avec l’appui de nos êtres de lumière. Puis Anne ouvre un portail vers la fosse et ensemble, à 4, nous repoussons, grâce à la lumière qui sort de nos mains et à la force des mantras angéliques, la créature. Celle-ci se met à hurler et à nous insulter de plus belle. La tête me tourne mais je ne faibli pas. Plus nous envoyons de la lumière, plus le démon s’enfonce dans le sol. Au moment où je le vois disparaître, le pendule de Anne cesse de tourner nous signalant que le rituel est fini. Anne appose un sceau par-dessus le portail fermé afin qu’il ne se ré-ouvre pas et j’appose une chape de plomb en plus dans l’éther afin que ce soit emmuré définitivement.

Depuis ma « libération », comme je me plait à l’appeler :

  • Ma santé s’est miraculeusement amélioré sans explication du corps médicale.

(Eczéma, paralysie, asthme, gastrite, allergies, etc.. Certains réduits à néant et d’autres symptômes presque éliminés.)

  • Je ne suis plus somnambule, ni agressive avec mon conjoint. Je ne fais plus de terreur nocturne et de paralysie du sommeil.
  • Je travail de nouveau alors que je ne pouvais plus.
  • Mon taux vibratoire et mes capacités d’âme se sont amplifiés exponentiellement.
  • J’ai créé de nouveaux projets de vie et j’ai pu les réaliser.
  • Je ne suis plus suicidaire et je croque la vie à pleine dent.
  • J’aide maintenant d’autres qui sont actuellement dans le cas où j’ai été.
  • Aujourd’hui tous nos chats sont en bonne santé. Il n’y a plus aucun conflit ni troubles du comportements.
  • Etc.

En gros, je « vie » enfin.

Et surtout j’ai pris conscience de mon potentiel: de qui je suis. Je ne remercierai jamais assez Anne pour être rentrée dans ma vie !

Aujourd’hui, et à jamais, je continuerai de faire le protocole quotidien pour entretenir mon espace de vie et de travail énergétique, ainsi que mes corps astraux et physique. Je n’ai plus peur des entités quelles quelles soient et si il faut je continuerai le combat jusqu’à la fin des temps afin qu’ici bas, comme dans les autres plans, la Lumière triomphe.

Nota bene :

1. Le démon avait dispersé de la moisissure de partout à travers le temps dans tous les logements où j’avais été (parfois même à des étages où la notion d’humidité était impossible). Il savait que cela empirerait mes problèmes de santé et ça lui faciliterait la possibilité de se nourrir. Fait plus ou moins drôle et marquant : Ce petit co* s’était fait un selfie en moisissure derrière la baignoire, imprégnant son essence dans les murs de la maison. (Je n’ai pas eu le courage à l’époque de garder la photo pour vous la montrer aujourd’hui)

Nous avons bien sûr tout supprimé depuis.

Depuis, nous avons appris que celui-ci était mort. En récompense aux âmes que nous avons aidé, les archange Raphael et Uriel ont traqué la bête et l’on mit à bas.

2. Sachez que lorsque je suis rentrée en contact avec le monde angélique je leur ai demandé pourquoi il ne m’avait pas aidé avant et voici les réponses que nous avons obtenu :

– Les démons se plaisent à réduire au silence les prières. Les prières sont des énergies / des sons sur lesquels ils peuvent influencer et donc parfois elles ne nous parviennent pas.

– Nous avons une fois entendu ta prière à l’âge de l’adolescence, seulement tu as demandé protection ce soir-là, ce que nous avons fait mais tu n’as pas demandé à être débarrassé du démon. La demande doit être précise et bien formulé.

– Nous aurions pu intervenir de force, faisant fi de ton libre arbitre cependant être resté avec le démon te permet d’être là où tu en es dans ton éveil aujourd’hui. Cela t’as permis de rencontrer Anne et aujourd’hui à ton tour d’aider d’autres personnes.

3. Je suis donc resté au total 23 ans avec un démon parce que dans notre société on applique la voie du silence sur ces phénomènes. J’ai donc créé En Quête de Lumière pour lever le voile et permettre à d’autres de trouver une oreille attentive avec de vraies solutions efficaces.

Alicia

#enquetedelumiere.com

2 thoughts on “Le cas : J’avais FAIM !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *