Welcome

Docteur Sleep

Un Autre Regard est une chronique sur la fiction : cinéma, série Tv, manga, animé, etc.

Cette rubrique n’est pas une critique classique. Elle permet d’appréhender une œuvre sous un autre angle… une approche ésotérique, fantastique de nos productions dans le « divertissement » et la « fiction » et y amener une réflexion personnelle.

Pour ce premier article, j’ai décidé de me pencher sur Docteur Sleep, adaptation éponyme du roman de Stephen King sorti en 2013, faisant suite à Shining.

Réalisé par Mike Flanagan, le film est actuellement en salle depuis le 30 octobre 2019. Le récit suit Danny Torrance, devenu adulte et essayant de se faire à l’événement de son enfance à l’Overlook Hotel dans les années 80. Danny a des aptitudes parapsychiques paranormales nommées le Shining. Dans le film, il y fait la rencontre d’Abra, une jeune fille avec des aptitudes surnaturelles incommensurables qu’il tentera d’aider contre des entités maléfiques qui se nourrissent de la vapeur de personne comme eux et qui vont se lancer à sa poursuite. Danny y joue un rôle de Guide.

Docteur Sleep se penche sur plusieurs notions intéressantes :

  • Le Shining

Sous cette appellation se cache les facultés hyper sensorielles qui relèvent de l’Éveil spirituel. Ces facultés sont prépondérantes chez l’enfant. Avec les années et le mode de vie, elles ont tendance à décroître voire disparaître. Danny explique à Abra que le Shining est présent chez tout le monde de façon plus ou moins important : « Quand un homme rentre chez lui avec des fleurs pour faire plaisir à sa bien-aimée en pensant que ça lui remonterait le moral sans savoir comment sa journée s’est passée… c’est du Shining ».

Donc le Shining permet de lire et comprendre les signes, lire les présages, avoir des prémonitions, lire dans les pensées, faire de l’expansion de pensée, voyage astral, clairvoyance, clair audience, clair ressenti, etc.

  • Les Guides

Danny voit les morts et parle avec eux, c’est indéniable. Dick Hallorann, la personne qui lui fait comprendre ses aptitudes quand il était enfant lui apparait quand il est en déroute et lorsqu’il est face à un dilemme moral. Cela dès les premières scènes. Il lui apprend à se protéger des « choses » qui s’en prendront à lui ou lorsqu’il tente de prendre de l’argent à une femme rencontrée un soir qui l’a volé.

Dick est l’incarnation même du Guide : il est là pour le mener sur le bon chemin lors d’échanges émouvants et prenants. Son Guide a les traits d’une personne qui a marqué son enfance et sa vie.

  • Expansion de pensée et Voyage astral

Le film est une illustration magistrale de ces capacités et en montre la différence avec subtilité. Abra dans sa chambre face à la fenêtre distord le voile de la réalité pour se projeter hors de son corps et voir les agissements de Rose (l’antagoniste). Rose, quant à elle, pour trouver sa proie, n’hésite pas à faire un voyage astral en toute conscience. Elle monte sur son lieu d’habitation, se met en position zazen pour méditer et se mettre en osmose avec les éléments et la nature. Lorsqu’elle ouvre les yeux, elle se retrouve dans l’espace, le ciel, voit les lumières, la ville, le quartier, la maison d’Abra, sa chambre, etc.

On y voit aussi le danger que ces pratiques peuvent entraîner : Abra se fait sentir puis voir et repérer par Rose au cours de ses Expansions de pensées, Rose subit des attaques qui se répercute physiquement lors de son voyage astral, les pensées sont pénétrables par des entités et il leurs est aisé de connaitre des secrets enfouis dans la mémoire, etc.

  • Les protections

L’Armure de lumière est visible lors du face à face Abra/Rose. Abra se présente à elle sous un aspect différent proche d’une héroïne d’un animé apprécié par la jeune fille (elle a la statuette du personnage sur sa table de chevet d’ailleurs). L’armure de Lumière est un rempart contre les entités néfastes.

Le coffre est utilisé par Danny pour enfermer dans un plan miroir les entités. Danny a conceptualisé une dimension miroir à la réalité (le labyrinthe enneigé) où il y enferme dans des boites les créatures.

  • Dérives et dangers de ces capacités

Un Grand pouvoir implique de grandes responsabilités… Seulement l’égo et la puissance peut faire emprunter un mauvais chemin dans son ascension à l’Éveil. C’est le cas de Rose et des siens. Avec l’accession à leur capacité, ils choisissent de profiter de leur pouvoir. Pour cela, ils se nourrissent de la « vapeur » produite par les derniers instants de vie d’enfants possédant le Shining, tout comme Danny, afin de ralentir leur vieillissement et prolonger leur vie (« Vivre longtemps, bien manger »).

  • Les dilemmes de la vie terrestre

Les personnes dotées de Shining sont soumises à l’incompréhension de leur environnement : famille, école, travail, etc. Danny se perd en grandissant : drogue, alcoolisme, errance… Abra est considérée comme la « Tarée » à l’école et ses facultés sont occultées par ses parents. Est-ce cette incompréhension et le mépris du monde qui pousse Rose à constituer un groupe d’individus « différents » pour vivre en communauté. A plusieurs reprises, elle mentionne la prévalence et l’importance de leur groupe. Ceci peut expliquer leur errance, leurs dérives mais n’excuse en aucun cas leur crime. Mais cette incompréhension et le rapport de chacun peut tenter d’expliquer le choix de chacun.

  • Les forces maléfiques

Que ce soit Rose ou l’hôtel Overlook, les créatures maléfiques sont présentes de partout. Elles se nourrissent de la vapeur (assimilée à la lumière contenue en chacun de nous dans nos corps de matière). Elles suivent leur proie pour les tourmenter et les imprégner à l’image de Jack, père de Danny.

Cette première chronique s’achève ici. Je pourrais encore vous parlez longuement de ce film mais il me serait difficile de ne pas trop spoiler le film.

Je vous le recommande fortement car en dehors de ses qualités techniques indéniables et du jeu de ses acteurs, Docteur Sleep va au-delà du fantastique et vous pousse à la réflexion.

Dépêchez vous d’aller le découvrir en salle car il risque de disparaître assez vite, ne rencontrant pas le succès qu’il mérite. Il deviendra sans doute culte avec le temps.

#UnAutreRegard

1 thought on “Docteur Sleep

  1. Très intéressant. Vous lancez des pistes. Je suis moi même, par intermittence, sujet à des voyages astrale pendant mon sommeil. Les expériences sont jamais allés bien loin car je suis souvent pris de panique. C’est seulement ces derniers mois que j’arrive à franchir quelques frontières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *