Welcome

VOULOIR AIDER LES AUTRES, ABNÉGATION OU SYNDROME DU SAUVEUR ?

Lorsque nous abordons les prémices de la phase d’éveil, La plupart d’entre nous, souhaite rapidement, mettre nos nouvelles compétences fraîchement acquises en application, pour le bien être d’autrui (soins, guidances, etc.).

Seulement, nous prenons très souvent le rôle du « sauveur ». Position qui entraîne une dépendance de l’aidé et des désagréments pour les deux parties. La personne en « guidance » (accompagné pour son Éveil) ou en soin va penser que sans votre adjuvance elle ne peut pas aller seule vers son propre Éveil. Elle passera par vous pour tous les événements la mettant en difficulté au lieu de penser qu’elle détient déjà les outils susceptibles d’être créateurs de son propre salut. Cette posture l’amène à vous placer comme « Le » Référent, ce qui n’est pas le but de la démarche.

La guidance d’un individu vers son propre Éveil, tend à le rendre autonome par ses choix et à lui faire prendre conscience de ses capacités et de sa lumière intérieure.« Le syndrome du sauveur » c’est se sacrifier ou s’oublier au profit du « bien être d’autrui » galvauder ou faussé. Ce phénomène nourrit votre Ego. En effet, quoi de plus agréable que de se sentir le sauveur d’une tierce personne.

Malheureusement dans ce type de comportement, vous vous oubliez et ne travaillez pas à votre propre éveil. Dans le cadre de l’oubli de votre propre personne, sans être en pleine possession de vos propres capacités et de votre bien être, comment pouvez-vous être « Lumière » et apporter le bien être à d’autres personnes dans la meilleure des conditions ?

L’abnégation est avant tout le don de soi. Seulement pour pouvoir aider les autres, il serait facile de penser qu’il faut sacrifier son instinct et ses envies primordiaux.

Pour être capable d’abnégation, Il est impératif de ne pas s’oublier et de s’aimer pour faire face à l’adversité et aux péripéties qui jalonnent le cours de la vie. Pour faire don de soi, il est primordial de suivre son instinct, de s’écouter pour ne pas se trahir et ne pas se perdre en chemin. Prendre pleine conscience de ce que l’on est, est la meilleure façon de faire preuve d’abnégation pour les autres car se connaître et se comprendre est la clef dans la vie de l’aide à autrui.

Le cheminement pour aider les autres commence par soi même.

#EnQuêteDeLumière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *